Contactez-nous

Tel.: +33(0)3.87.74.40.75
contact@lemondon.fr

Comparateur de prix

Le blog du Mondon

#Cathédrale de Metz

Édifiée de 1220 à 1522, elle est le fruit de la réunion de deux églises distinctes.
Avec sa voûte haute de 42 mètres, elle est l’un des plus grands édifices gothiques d’Europe. Ses 6500 m² de vitraux lui ont valu le surnom de « lanterne du bon Dieu ». Réalisés du 13ème au 20ème siècle par Hermann de Münster, Thiébault de Lixheim, Valentin Bousch, Jacques Villon ou encore Marc Chagall, ces chefs-d’œuvre de feu et de lumière constituent une véritable encyclopédie de l’art du verre. Visites guidées proposées par l’Office de Tourisme de Metz et l’Oeuvre de la Cathédrale.

#Art dans les Jardins

Depuis 2010, l’opération « Art dans les Jardins » invite des œuvres souvent monumentales dans la plupart des jardins de Metz, offrant ainsi un nouveau regard sur les espaces verts, et une nouvelle manière d’apprécier l’art. A Metz, l’art s’invite dans les jardins jusqu’en septembre.

#Expositions Centre Pompidou 2019

Galerie 1 : Lee Ufan. Habiter le Temps

À la célèbre formule de Frank Stella érigée en définition du minimalisme : « Ce que vous voyez est ce que vous voyez », Lee Ufan préfère « Ce qu’il y a à voir est ce que vous ne voyez pas. ». Les œuvres de cet artiste à la fois peintre, sculpteur, poète, philosophe, créateur d’environnements, agissent comme autant de révélateurs.

Galerie 2 : Rebecca Horn. Théâtre des métamorphoses

L’exposition Rebecca Horn. Théâtre des métamorphoses au Centre Pompidou-Metz met en lumière le riche éventail de formes d’expression déployées par l’artiste. Suite à une maladie pulmonaire, Rebecca Horn fait du corps le matériau privilégié de son œuvre. À travers son goût pour les associations paradoxales, elle met inlassablement en scène les antagonismes qui sous-tendent nos vies : sujet et objet, corps et machine, humain et animal, désir et violence, force et infirmité, harmonie et désordre.

Galerie 3 : Opéra Monde. La quête d’un art total

Opéra Monde témoigne de la rencontre entre les arts visuels et l’opéra aux XXe et XXIe siècles. Plus qu’une exposition consacrée aux scénographies d’opéra réalisées par des artistes, elle entend mettre en lumière, en résonance, ou au contraire en tension avec l’héritage du Gesamtkunstwerk (concept d’œuvre d’art totale) wagnérien, comment les arts visuels et le genre lyrique se sont nourris mutuellement, et parfois même influencés de manière radicale.